Jardin

Calla

Calla


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Question: Calla


Salut,
fin février, j'ai acheté une fleur de lis calla colorée, depuis une vingtaine de jours elle s'est fanée.
J'ai lu dans vos articles qu'une fois que la plante s'est fanée il ne faut pas l'arroser et que les fleurs ne doivent pas être coupées, le doute m'a assailli car il me semble voir de nouveaux tracts apparaître et les autres me semblent un peu affaiblis, je ne sais pas dans ce cas comment se comporter, la plante est placée dans un endroit pas trop ensoleillé, pendant la journée la plante est souvent amenée sur le balcon, donnez-moi quelques conseils.
Merci d'avance pour votre attention.
Salutations Giovanna

Calla: Réponse: Calla


Mme Maria Giovanna,
Merci de nous avoir contactés à propos des questions dans la rue via la rubrique "" expert.
Calla (Zantedeschia aethiopica) est une plante herbacée appartenant à la famille des Aracées et originaire d'Afrique australe. Trois espèces différentes appartiennent au genre Zantedeschia: l'inflorescence blanche Africana; Rehmanni de la couleur rose et Eliottiana de la couleur jaune.
Ce type de plante se caractérise par un rhizome qui ne permet la formation de la fleur que lorsqu'elle a une circonférence de 10-12 cm, à partir de laquelle une tige s'élève, se terminant par un spadice. Le spadice est composé de fleurs mâles dans la partie supérieure et féminines dans la partie inférieure, enveloppées dans une bractée appelée spata, avec une couleur différente selon les espèces. Le cultivar le plus utilisé est la "Perle de Stuttgart" de couleur blanc pur
Sa culture a lieu dans des zones principalement humides car ce sont des plantes qui nécessitent beaucoup d'eau et peuvent se produire dans le sol ou en pots avec l'avantage de pouvoir les réparer des rhumes d'hiver.
En ce qui concerne votre question sur l'arrosage, après la floraison, elle diminue progressivement et ce n'est que lorsque toutes les feuilles jaunissent qu'elle se suspend.
Concernant les plantes succulentes, ces plantes bien qu'appartenant à différentes familles botaniques ont en commun l'adaptation aux environnements climatiques arides. Afin de survivre dans ces endroits défavorables, presque tous ont subi des changements morphologiques particuliers, transformant les feuilles en épines et transférant la fonction chlorophylle sur la tige qui dans ce cas est appelée Cladodo. La taille de ces plantes est généralement réduite, tout comme la croissance qui facilite leur croissance en pot. Leur adaptation extrême à l'environnement aride signifie que ce type de plante est considéré comme robuste ou tolérant à un arrosage inattentif ou à une exposition à des températures élevées.
Pour des considérations opposées, ils présentent plutôt de nombreuses difficultés dans des situations de faible luminosité et de basse température (le minimum vital est généralement de 5 ° C)
Parmi les premières conditions de réussite de la culture des plantes grasses en général nous aurons pour un cadre optimal:
Lumière: optimale en toutes saisons mais pas excessive, il n'y a que de rares exceptions pour certaines qui nécessitent encore une lumière de bonne à diffuse.
Température: elle ne doit pas être trop élevée en été et pas trop froide en hiver. Il serait erroné de les maintenir constamment à des températures fixes moyennes à élevées, précisément parce que pendant les mois d'hiver, il y a induction à la croissance et à la floraison et la température optimale doit rester entre 5 et 10 degrés.
Faites toujours attention au gel. Hormis de très rares exceptions, ces plantes ne tolèrent pas un minimum inférieur à 0 ° C.
Arrosage: à l'état sauvage, ils sont habitués à de longues périodes de sécheresse avant d'être inondés d'inondations. En culture amateur, il est toujours bon de modérer l'arrosage en gardant le sol humide en hiver avec 1 à 2 bains par mois, pour ensuite atteindre progressivement le maximum de 4-5 mouillages dans les mois les plus chauds.
Sol: Les substrats doivent être caractérisés par une structure perméable et poreuse afin d'éviter une stagnation dangereuse de l'eau: presque tous les succulents préfèrent un sol acide et des mélanges avec des matériaux drainants tels que le sable ou le lapillus sont recommandés.
Concernant votre question, ce sont des plantes qui ne nécessitent pas un rempotage fréquent en raison de leur croissance lente; cependant l'opération peut être réalisée tous les 2 ans avec un certain bien-être pour la plante grâce à l'élimination de tout parasite et la restauration des conditions optimales du sol
Salutations distinguées



Commentaires:

  1. Quirin

    Quels sont les bons mots ... super, grande pensée

  2. Godwine

    Bravo, votre idée est très bonne

  3. Sewati

    Nous sommes désolés qu'ils n'interfèrent… mais ils sont très proches du thème. Ils peuvent aider avec la réponse.

  4. Vincent

    Je n'ai pas parlé ça.

  5. Arashibei

    Je voudrais vous encourager à chercher un site où de nombreux articles sur le sujet qui vous intéressent.



Écrire un message